Image
Covid 19 header 3

Les vaccins contre la COVID-19 et la leucémie lymphoïde chronique

Dans quelle mesure les vaccins contre la COVID-19 sont-ils efficaces chez les personnes atteintes de leucémie lymphoïde chronique (LLC)?
État de nos connaissances

Mars 2022

Si vous avez une LLC, votre système immunitaire peut être affaibli par la maladie et les effets des traitements. Le risque de contracter la COVID-19 est donc plus grand pour vous. Par conséquent, vous avez sans doute beaucoup de questions concernant :

  • la réponse de votre système immunitaire à la vaccination contre la COVID-19;
  • le meilleur moment pour se faire vacciner et recevoir la dose de rappel.

Plusieurs études ont montré une augmentation des taux de complications à la suite d’une infection au virus de la COVID-19 chez les personnes atteintes de LLC. Les vaccins contre la COVID-19 offrent certes une protection potentielle, mais des préoccupations ont été exprimées concernant leur efficacité pour ces personnes.

Données d’études récentes

Plusieurs facteurs influent sur la façon dont une personne souffrant de LLC répond aux vaccins contre la COVID-19. Les chercheurs ont découvert que les meilleures réponses à la vaccination sont :

  • chez les personnes âgées de 65 ans ou moins;
  • chez les femmes;
  • lorsque les facteurs favorables liés à la maladie sont présents (gène IgHv ayant subi une mutation, β2-microglobuline égale ou inférieure à 3,5 mg/L, maladie à un stade précoce);
  • en l’absence de traitement actif (patients naïfs ou hors traitement, et au moins 12 mois depuis le dernier traitement anti-CD20 au moment de la vaccination);
  • lorsque les taux d’immunoglobulines sériques sont plus élevés au moment de la vaccination.

Par ailleurs, les raisons d’une mauvaise réponse à un vaccin contre la COVID-19 sont multiples. Une réponse anticorps dirigée contre la COVID-19 a été détectée chez seulement 39 % des personnes atteintes de LLC. Cependant, les réponses anticorps ont augmenté après le deuxième vaccin.

Des études montrent que l’étape où se trouve une personne dans son traitement contre la LLC influe sur son taux de réponse. Les chercheurs ont constaté :

  • un taux de réponse de 16 % chez les personnes qui étaient sous traitement actif;
  • un taux de réponse de 79 % chez les personnes qui avaient déjà reçu un traitement et qui étaient en rémission;
  • un taux de réponse de 94 % chez les personnes qui avaient terminé leur traitement depuis plus de 12 mois;
  • un taux de réponse de 16 % chez les personnes qui recevaient des inhibiteurs de la TKB;
  • un taux de réponse de 14 % chez les personnes qui recevaient le vénétoclax, inhibiteur de BCL-2;
  • une réponse nulle chez les personnes qui avaient reçu des anticorps anti-CD20 en combinaison avec des agents ciblés ou de la chimiothérapie au cours des 12 derniers mois;
  • un taux de réponse de 55 % chez les personnes qui n’avaient jamais reçu de traitement.

Traitement contre la LLC et moment de la vaccination

Le moment de la vaccination contre la COVID-19 et de la dose de rappel pourrait être déterminé selon le type de traitement. Certaines options thérapeutiques sont administrées dans le cadre d’un schéma posologique limité dans le temps, mais il en va autrement pour d’autres, comme le traitement continu par des inhibiteurs de la TKB.

On ne sait pas encore depuis combien de temps le traitement par inhibiteur de la TKB ou tout autre traitement de la LLC doivent avoir cessé pour qu’on obtienne une bonne réponse aux vaccins contre la COVID-19. Il convient de consulter votre équipe soignante afin d’élaborer le meilleur plan de traitement. Gardez à l’esprit que si vous avez suivi un traitement anti-CD20 au cours des 12 mois précédant la vaccination, il se peut que vous ne produisiez pas d’anticorps.

Ces informations sont importantes, car elles laissent entendre qu’une dose de rappel supplémentaire pourrait être envisagée pour les personnes atteintes de LLC ayant terminé leur traitement qui n’avaient pas répondu à la vaccination contre la COVID-19. D’autres études sont nécessaires pour qu’on puisse déterminer le moment optimal de la dose de rappel.

Éléments clés
Avant de commencer un traitement, les personnes atteintes de LLC devraient recevoir tous les vaccins appropriés, y compris celui contre la COVID-19. Soulignons que les personnes n’ayant jamais été traitées présentaient une meilleure réponse anticorps à la vaccination que celles sous traitement actif.

Les vaccins sont généralement bien tolérés. Adressez-vous à votre équipe soignante pour vous faire vacciner dès que possible.

Pour les personnes qui ne sont pas encore traitées, ou qui le seront prochainement, une vaccination préthérapeutique peut être recommandée, bien que l’immunosuppression qui accompagne la maladie elle-même puisse influer sur les taux de réponse.

En résumé, la réponse à la vaccination contre la COVID-19 est plus faible chez les personnes atteintes de LLC. Selon votre situation, vous pourriez opter pour d’autres mesures de protection, notamment la distanciation sociale et le port du masque. Il est fortement conseillé que toutes les personnes avec lesquelles vous êtes en contact étroit se fassent vacciner.